Font Size

Menu Style

Cpanel

Fort de Gavi

Forte di Gavi

L’existence d’un château à Gavi est attestée depuis 973. A travers un diplôme impérial daté 30 mai 1191, Henri VI, fils de Frédéric Barberousse, donna en fief à la république de Gênes le château et son bourg. En 1418, suite à des évènements belliqueux, le fief passa sous la seigneurie des Visconti de Milan; finalement, après d’autre passages de propriété, en 1528, il fut restitué à la république de Gênes qui le détint jusqu’en 1815, année de l’annexion de l’antique république au royaume de Savoie.

Au cours des siècles, le château assuma l’aspect d’une puissante forteresse. Les premières interventions radicales furent réalisées en 1540 par Giovanni Maria Olgiati, ingénieur militaire au service de la république de Gênes, qui conçut et reconstruit complètement les murs d’enceinte en réalisant de nouveaux bastions et en consolidant la structure primitive.

Au XVIIe siècle, le fort fut ultérieurement agrandi grâce à l’intervention du moine dominicain Vincenzo da Fiorenzuola, au siècle Gaspare Maculano. Ce dernier, connu pour avoir été l’inquisiteur au procès de Galileo Galilei, en sus de ses connaissances religieuses, possédait une grande maîtrise en architecture militaire. Les travaux qui transformèrent l’édifice en une grande forteresse furent réalisés à partir de 1626 jusqu’en 1629, mais d’autres interventions se succédèrent jusqu’au début du XIXe siècle. Vers Orient, fut construite la « Ridotta  de Monte Moro », reliée au fort par une galerie; à l’intérieur furent édifiés des logements pour militaires et officiers, des citernes, des poudrières, des corps de garde et des places d’armes, le tout avec l’assistance des plus fameux ingénieurs militaires de l’époque, de Stefano Scaniglia à Domenico Orsolino, de Pietro Morettini à Pierre De Cotte.

En 1859, l’antique forteresse génoise fut désarmée et privée de son identité historique pour être transformée en établissement pénitentiaire civil ; durant la Première Guerre Mondiale, elle devint une prison militaire. Dans l’interlude des deux guerres, dans certains terre-pleins de la forteresse, le Consortium « Antifilosserico » planta des vignes expérimentales. Lors de la Deuxième Guerre Mondiale, le fort redevint un lieu de détention ; en 1946, il fut transmis à la "Soprintendenza per i Beni Architettonici del Piemonte » (Surintendance pour les biens architectoniques du Piémont) qui, dès 1978, entreprit une constante et progressive œuvre de restauration et sauvegarde de ce témoin exceptionnel de l’architecture militaire.

 

 



Directeur: Marco Motta

Via al Forte, 14 - 15066 Gavi (AL)

Tel et Fax:  +39 0143 642679

e-mail:   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.fortedigavi.it


Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

SEGRETARIATO REGIONALE PER IL PIEMONTE
PALAZZO CHIABLESE - Piazza San Giovanni 2 - 10122 - Torino
Segreteria: +39 011 5220440-PEO Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -P.E.C. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (ricezione solo da P.E.C.)

privacy

Vous êtes ici : Home Lieus de la culture Résidences et Châteaux Fort de Gavi